Contact

L’ILE MAUDITE

Présentation

Une coproduction M6/SAMA PRODUCTIONS © 2002

Scénario et dialogues : Emmanuel MAURO et Laurent ROGGERO
Adaptation et Dialogues : Christian FRANCOIS
Réalisation : Rémy Burkel
Acteurs : Julie DEBAZAC
Philippe BAS
Stephan GUERIN-TILLIE
Judith EL ZEIN
Dan HERZBERG
Isabelle LE NOUVEL
Durée : 1 x 90’
Genre : thriller

Résumé :

MARC et son frère BRUNO implantent un club de vacances sur une petite île au large d’Athènes. Cette île à pourtant la réputation d’être maudite parce qu’une vingtaine d’année plus tôt un certain KANTOS y aurait massacré une famille entière. Personne depuis n’avait osé s’y installer. A deux jours de l’ouverture et de la réception des premiers clients, MARC s’oppose violemment à DIMITRI, un de ses collaborateurs grec : à court de liquidités, il refuse de céder davantage au jeu des bakchichs. Il va jusqu’à accuser DIMITRI de détourner l’argent à son profit. Les deux hommes en viennent aux mains. La lutte dégénère et MARC tue accidentellement DIMITRI. Plutôt que de mettre la réputation du club en péril, MARC décide de se débarrasser du corps : il attendra la nuit pour le jeter en mer. SANDRA, qui vient d’arriver en Grèce, attend en vain que BRUNO, son fiancé, vienne l’accueillir. Alors qu’elle débarque sur l’île et s’étonne de l’absence de BRUNO, le comportement mystérieux de MARC l’inquiète terriblement. Elle en vient à le suspecter d’avoir éliminé son propre frère. En pleine nuit, elle le surprend en train de hisser un corps à bord d’un bateau, aidé de BRUNO ! Elle voudrait prévenir la police, mais les deux hommes la convainquent de garder le silence. Le lendemain, le corps de DIMITRI échoue sur une plage de l’île. Il est découvert par les membres de l’équipe qui s’affolent et veulent prévenir la police. MARC, qui ne peut plus reculer, fait mine d’aller téléphoner. Quelques heures plus tard, SANDRA échappe de peu à un accident étrange, avant qu’une amie, à qui elle avait prêté ses affaires, ne soit assassinée. Elle imagine aussitôt qu’on cherche à l’éliminer. MARC, qu’elle suspecte, se défend. Cette fois il voudrait appeler la police pour de bon. Mais il découvre que les communications ont été sabotées. Il monte sur le toit pour vérifier l’antenne, et se fait tuer à son tour. SANDRA et les autres membres de l’équipe paniquent et veulent quitter l’île à tout prix. Mais l’unique bateau à moteur est vide d’essence, et le hangar qui contenait les jerrycans de réserve et les planches à voiles est en train de brûler… Prise au piège, l’équipe se réfugie dans le bâtiment principal et se barricade tant bien que mal. C’est en inspectant le bâtiment qu’ils découvrent un nouveau cadavre, celui de l’homme d’entretien. En pleine terreur SANDRA évoque la légende de KANTOS. Tout le monde se persuade rapidement que le tueur fou est de retour. Il ferait un ménage sanglant pour empêcher quiconque de s’installer sur son île… Pour leur malheur l’île est minuscule, et sans moyen de s’échapper ou de prévenir des secours, il sera difficile de lui échapper. Il ne leur reste plus qu’à essayer de résister. Seulement le tueur leur a pris tous les vivres et à saboté les conduites d’eau. Combien de temps pourront-ils tenir ? Pour se défendre SANDRA récupère les rares armes disponibles, quelques arcs destinés à l’activité du club, et entraîne le groupe en quête d’un moyen de fuir. A l’autre extrémité de l’île, le groupe tombe sur la cachette de KANTOS et parvient à le surprendre au bord d’une falaise. Mais alors qu’ils pensaient l’avoir éliminé, le tueur resurgit et se lance à leur trousses. SANDRA lui échappe en se cachant dans un cimetière. Elle a la surprise d’y découvrir la tombe de KANTOS… Alors qu’elle rejoint ses amis rescapés, SANDRA est à nouveau prise en chasse. Le tueur se jette sur elle, mais c’est BRUNO qui le tue d’un coup de harpon : on démasque l’homme d’entretien. L’arrivée d’un concurrent de MARC, qui souhaitait racheter l’île permet de prévenir les secours. La police permet de faire les derniers recoupements : l’homme d’entretien était le frère de DIMITRI. C’est en voulant le venger qu’il a été pris d’une folie meurtrière et s’est sans doute identifié au KANTOS de la légende.